À vous nos pères

J’aimerais vous dire que vous êtes nos piliers. Vous remercier pour votre force mais aussi pour votre vulnérabilité. Vous dire que nous sommes fiers des valeurs que vous portez, fiers des combats que vous avez mené pour faire de notre Québec ce qu’il est et d’avoir posé les bases de ce que nous en faisons.

Et puis les mots  » qu’aurions-nous fait sans vous » résonnent particulièrement vrais dans ma tête. Je ne sais pas encore à quel moment. Je ne sais pas si c’est le bon d’ailleurs, ou si cela voudra dire quelque chose pour les autres. Mais pour moi cela a du sens. Parce que oui sans nos aînés et pères du Québec aujourd’hui, sans leurs volontés d’avancer et de changer, sans leurs forces, sans leur amour, je ne sais vraiment pas ce que notre beau coin du monde serait.

Et je dois dire que je vous admire, même si je ne vous l’ai jamais dit. Je vous admire d’avoir su vous relever après les pertes surmontées, les espoirs déçus. Je vous admire d’avoir trouvé le courage de continuer à avancer à travers les guerres, les injustices, les bouleversements, de bâtir et de reconstruire la vie, petit à petit, pas à pas. Oui, avec mon cœur d’enfant j’ai de l’admiration pour vous tous qui avez créé le monde dans lequel je vis et d’avoir fait en sorte que je puisse poser des actions pour porter plus loin l’amour, l’égalité et l’humanité qui forgent mon être.

Merci,

Une de vos enfants!

Julie

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.